The Main Family !

Zoom John Wayne - Gold Stars Limited Edition

Cliquez sur l'image ci-dessus pour la voir en entier

En stock

John Wayne - Gold Stars Limited Edition

Photographe Madame Chiara Samugheo, personnalitée de renommée internationale, première femme à devenir photographe en Italie, vers la fin des années cinquante, Chiara se dédie monde des divas et immortalise les artistes et les stars du cinéma. Ses photos sont une véritable mémoire vivante d'une époque et elle signe les couvertures des plus prestigieux magazines du monde.

Gold Stars Limited Edition
1 lingotin de 1gr  d'OR 24K
format carte de crédit
Serie limitée à 250 Cartes
Carte numérotée de 001 à 250


40€ TTC par carte est reversée en soutient au collectif d'ONG  #RebuildForests merci de lire la pétition.

Délais de Livraison 15 jours.

English

Chiara Samugheo Internationally renowned photographer Chiara Samugheo, the first woman photographer in Italy, started out in photojournalism. Her early reports condemned the negative aspects of Italian society, from the barracks in the Neapolitan suburbs (“Le baraccate di Napoli”) to the prison system (“La regina delle zingare in carcere”) to the disturbing phenomenon of possession in Apulia ("Le invasate"). In the late fifties, she gave up reporting and devoted herself to the world of divas, photographing the artists and stars of the cinema.

Her photographs are like a living memory of this time, and they appeared on the covers of some of the world’s most prestigious magazines. Samugheo took over 165,000 pictures of stars. Her portraits show female beauty through a detail, a ray of light or a carefully designed decor. She has published several books from this enormous collection of portraits: « Stelle di carta »(1984), « Il reale e l'effimero »(1986), « Cento dive, cento anni di cinema »(1995), « AI cinema con le stelle »(1995), « fuori dal set » (2012), « grandi autori :chiarasamugheo » (2014)

Disponibilité : En stock

Plus que 249 en stock

240,00 €



 

  •  La Pluie Solide®
  •  RebuildForests
  •  Paiements Sécurisés
  •  Service après-vente ré-actif
  •  Pluie Solide® Livraison 72h Max


Détails

Chiara Samugheo Internationally renowned photographer Chiara Samugheo, the first woman photographer in Italy, started out in photojournalism. Her early reports condemned the negative aspects of Italian society, from the barracks in the Neapolitan suburbs (“Le baraccate di Napoli”) to the prison system (“La regina delle zingare in carcere”) to the disturbing phenomenon of possession in Apulia ("Le invasate"). In the late fifties, she gave up reporting and devoted herself to the world of divas, photographing the artists and stars of the cinema.

Her photographs are like a living memory of this time, and they appeared on the covers of some of the world’s most prestigious magazines. Samugheo took over 165,000 pictures of stars. Her portraits show female beauty through a detail, a ray of light or a carefully designed decor. She has published several books from this enormous collection of portraits: « Stelle di carta »(1984), « Il reale e l'effimero »(1986), « Cento dive, cento anni di cinema »(1995), « AI cinema con le stelle »(1995), « fuori dal set » (2012), « grandi autori :chiarasamugheo » (2014)


Madame Chiara Samugheo, personnalité de renommée internationale, première femme à devenir photographe en Italie, s'est engagée d'abord dans le photo-journalisme. Ses premiers reportages dénoncent les aspects négatifs et inquiétants de l'Italie: les baraques de la banlieue napolitaine (« Le baraccate di Napoli », « Gli scugnizzi napoletani »), le milieu carcéral (« La regina delle zingare in carcere ») ou encore les phénomènes troublants des possédés en Apulie ("Le invasate"). Vers la fin des années cinquante, elle abandonne le reportage pour se dédier au monde des divas et immortalise les artistes et les stars du cinéma. Ses photos sont une véritable mémoire vivante d'une époque et elle signe les couvertures des plus prestigieux magazines du monde. Le boom économique déclencha le succès de ces nouveaux périodiques, riches en photos couleurs des Divas, d'histoires mondaines, de femmes-objet. A son actif, plus de 165.000 clichés de stars : ses portraits valorisent la beauté féminine, parfois au travers d'un détail, d'un rayon de lumière ou d'un décor exceptionnellement soigné. De cette énorme collection de portraits, elle a publié plusieurs livres: "Stelle di carta", "AI cinema con le stelle", "Il reale e l'effimero", "Cento dive, cento anni di cinema". Mais elle n'a pas oublié ses vieux idéaux, en ouvrant en même temps son champ d'intérêt vers d'autres horizons : ses livres plus récents sont dédiés surtout à la Sardaigne, mais aussi à Lucca (Italie), à l'architecture du Palladio et aux Jeux Olympiques, de même à Rio de Janeiro et Inebrodi (Sicile). Elles ont été publiées dans les livres: "Costumi dî Sardegna" (1981), "Sardegna nel Sinis" (1983), "La stoffa azzurra" (1984), "Lucca e la Lucchesia" (1986), "Vanità sarda" (1986), "Vicenza e Palladio" (1987), "Sardegna, quasi un continente" (1989), "Bacco in Sardegna" (1990), "Natura magica della Sardegna" (1992), "Le corti del verde" (1993), "Carnaval de Rio" (1980). Chiara Samugheo a participé avec ses expositions à plusieurs événements artistiques en Italie et à l'étranger : Galleria comunale di Cagliari, Pinacoteca di Bari, Guggenheim-Museum de New York, Cinecittà, Cankarijef de Lubiana, Biennale Internationale de Venise, CIFE de New York, Festival d'Avignon, Festival de Cannes, Festival international de T.V. de MonteCarlo , Palais de l'Europe à Menton, Musée du cinéma à Turin... Son remarquable travail lui a valu 41 prix de photographie : «Oscar dei due mondi » de Spoleto, « Premio Minerva », « La Venere d'argento », « Premio della Ferrania », « Premio fotocine club di Mantova », « Premio stampa di Sanremo », « Premio Intemazionale della culture di Piazza Navona », « Premio concorso giornalistico internazionale », « Premio Intemazionale della danza a Bento, Brasil »... En 2002 elle a été decorée de la medaille du "Cavaliere della Repubblica Italiana".

Rédigez votre propre commentaire

Seuls les utilisateurs inscrits peuvent écrire des commentaires. Veuillez vous connecter ou vous enregistrer

Mots clés du produit

Utilisez un espace pour séparer les mots clés. Utilisez l'apostrophe (') pour rédiger une phrase.

Le problème de l'eau

Custom image

L'Eau besoin essentiel avant tout les autres.
Bien que la plupart de la planète soit constitué d’eau, il n'y a que 2,7% d'eau douce dont seulement 1/4 est accessible. La situation est telle qu'aujourd'hui, 1.000 millions de personnes n'ont pas accès à l'eau potable. Les besoins durant les prochaines décennies augmenteront avec l'augmentation de la population, la croissance et le développement des pays. En 2025, la disponibilité en eau par personne diminuera de 33%. Des zones entières du monde auront des pénuries pour leurs besoins basiques et pour le développement de leur économie.La demande mondiale en eau double tous les 21 ans. D’ici 2020 le besoin en eau douce pourrait être 2 fois plus important que les ressources disponibles. En 2025, 1,8 milliards de personnes devront faire face à une pénurie d’eau intense La gestion des ressources hydriques est assurément la préoccupation majeure de ce 3ème Millénaires.

Le problème des sols

Custom image

La qualité et la quantité de sol disponible se dégrade progressivement mettant en péril, la quantité de surface nécessaire pour cultiver les céréales dont l'humanité a besoin pour se nourrir. Selon la FAO: près de 24 millions de tonnes de substrats sont perdu par an dans le monde. Si l'on considère que la formation de 2,5 cmts de substrat naturel prend 500 ans, la prise en charge de la terre est indispensable. Durant les 40 dernières années, un tiers des territoires de culture de la planète ont été abandonné, parce que l'érosion les a rendus improductifs. Par ailleurs, chaque année 20 millions d'hectares sont dégradées au point d'être inutile pour la culture, ou sont perdues à cause de l'expansion des villes. La dégradation des sols, entre autres raisons contribue à la désertification, car 6 millions d'hectare se désertifient durant cette même période. Certain degré de désertification a été décelé dans 30% des terres irriguées, dans 47% des sols agricoles avec l'irrigation pluviale et dans 73% des territoires de pâturage.

Le problème de la surpopulation

Custom image

La population mondiale augmente. Chaque jour il y a 353 015 naissances dans le monde, soit 128,85 millions par an.Concentrée dans les villes, générant avec elle des problèmes de nature diverse, entre autres celui de l'alimentation, celui de l'eau et en général, tous ceux qui font que la demande de ressources naturelles et d'énergie augmente considérablement. En 2050, la population dépassera les 9.000 millions de personnes. La plus grande croissance aura lieu en Afrique et en Inde. L'Afrique a triplé sa population depuis 1960 et, en 2050 l'Afrique va tripler la population européenne. Durant même période, l'Asie et l'Amérique du Sud ont doublé leurs populations

Le problème de l'alimentation

Custom image

Le Monde a besoin d'aliments, et il en a besoin maintenant.20% de la population est sous-alimentée, ce qui signifie que : Quotidiennement 800 millions de personnes ne mangent pas à leur faim. Parmi eux, les enfants sont les plus vulnérables, 200 millions d'entre eux ont un poids en dessous de celui requis. Mais le Monde a aussi besoin d'aliments, si l'on considère l'augmentation de la population, comme nous venons de voir.Le fait est que la planète a déjà un sol en déficit de production. En 2008, la consommation mondiale a été alimentée grâce aux stocks existants. Cette augmentation ajouté à la consommation de biodiesel font que la demande augmente et que les des prix s'envolent.

ALARME ONU

La faim dans le monde, ce meurtre collectif qui se déroule dans une normalité glacée, de la destruction par la faim de millions d’êtres humains est le scandale numéro 1 de notre temps.Toute les 5 secondes, 1 enfant de moins de 10 ans meurt de faim, 37 000 personnes par jours, près de 1 milliard d’êtres humains sont mutilés, invalidés par la sous-alimentation permanente.

ALARME FAO

Les résultats du sommet de la FAO sont extrêmement décevants. L’analyse de la situation est très claire. Si nous n’utilisons pas TOUS les moyens technologiques à notre disposition, pour augmenter le volume de la production agricole mondiale, alors nous nous dirigeons vers une catastrophe majeure.

LA SOIF DU MONDE

Après HOME et la série Vu du Ciel, le film documentaire de 90 minutes LA SOIF DU MONDE de Yann Arthus-Bertrand, réalisé par Thierry Piantanida et Baptiste Rouget-Luchaire propose un nouveau voyage autour de la terre.

VERS UN CRASH ALIMENTAIRE

Pour produire 1 kilo de céréales quel que soit la céréale il faut une tonne d’eau! Pour produire 1 kilo de poulet il faut 4 kilos de céréales donc 4000 litres d’eau Pour 1 kilo de porc il faut 6000 litres d’eau Pour 1 kilo de bœuf plus de 12000 litres d’eau 

Description du produit

Détails

Chiara Samugheo Internationally renowned photographer Chiara Samugheo, the first woman photographer in Italy, started out in photojournalism. Her early reports condemned the negative aspects of Italian society, from the barracks in the Neapolitan suburbs (“Le baraccate di Napoli”) to the prison system (“La regina delle zingare in carcere”) to the disturbing phenomenon of possession in Apulia ("Le invasate"). In the late fifties, she gave up reporting and devoted herself to the world of divas, photographing the artists and stars of the cinema.

Her photographs are like a living memory of this time, and they appeared on the covers of some of the world’s most prestigious magazines. Samugheo took over 165,000 pictures of stars. Her portraits show female beauty through a detail, a ray of light or a carefully designed decor. She has published several books from this enormous collection of portraits: « Stelle di carta »(1984), « Il reale e l'effimero »(1986), « Cento dive, cento anni di cinema »(1995), « AI cinema con le stelle »(1995), « fuori dal set » (2012), « grandi autori :chiarasamugheo » (2014)


Madame Chiara Samugheo, personnalité de renommée internationale, première femme à devenir photographe en Italie, s'est engagée d'abord dans le photo-journalisme. Ses premiers reportages dénoncent les aspects négatifs et inquiétants de l'Italie: les baraques de la banlieue napolitaine (« Le baraccate di Napoli », « Gli scugnizzi napoletani »), le milieu carcéral (« La regina delle zingare in carcere ») ou encore les phénomènes troublants des possédés en Apulie ("Le invasate"). Vers la fin des années cinquante, elle abandonne le reportage pour se dédier au monde des divas et immortalise les artistes et les stars du cinéma. Ses photos sont une véritable mémoire vivante d'une époque et elle signe les couvertures des plus prestigieux magazines du monde. Le boom économique déclencha le succès de ces nouveaux périodiques, riches en photos couleurs des Divas, d'histoires mondaines, de femmes-objet. A son actif, plus de 165.000 clichés de stars : ses portraits valorisent la beauté féminine, parfois au travers d'un détail, d'un rayon de lumière ou d'un décor exceptionnellement soigné. De cette énorme collection de portraits, elle a publié plusieurs livres: "Stelle di carta", "AI cinema con le stelle", "Il reale e l'effimero", "Cento dive, cento anni di cinema". Mais elle n'a pas oublié ses vieux idéaux, en ouvrant en même temps son champ d'intérêt vers d'autres horizons : ses livres plus récents sont dédiés surtout à la Sardaigne, mais aussi à Lucca (Italie), à l'architecture du Palladio et aux Jeux Olympiques, de même à Rio de Janeiro et Inebrodi (Sicile). Elles ont été publiées dans les livres: "Costumi dî Sardegna" (1981), "Sardegna nel Sinis" (1983), "La stoffa azzurra" (1984), "Lucca e la Lucchesia" (1986), "Vanità sarda" (1986), "Vicenza e Palladio" (1987), "Sardegna, quasi un continente" (1989), "Bacco in Sardegna" (1990), "Natura magica della Sardegna" (1992), "Le corti del verde" (1993), "Carnaval de Rio" (1980). Chiara Samugheo a participé avec ses expositions à plusieurs événements artistiques en Italie et à l'étranger : Galleria comunale di Cagliari, Pinacoteca di Bari, Guggenheim-Museum de New York, Cinecittà, Cankarijef de Lubiana, Biennale Internationale de Venise, CIFE de New York, Festival d'Avignon, Festival de Cannes, Festival international de T.V. de MonteCarlo , Palais de l'Europe à Menton, Musée du cinéma à Turin... Son remarquable travail lui a valu 41 prix de photographie : «Oscar dei due mondi » de Spoleto, « Premio Minerva », « La Venere d'argento », « Premio della Ferrania », « Premio fotocine club di Mantova », « Premio stampa di Sanremo », « Premio Intemazionale della culture di Piazza Navona », « Premio concorso giornalistico internazionale », « Premio Intemazionale della danza a Bento, Brasil »... En 2002 elle a été decorée de la medaille du "Cavaliere della Repubblica Italiana".

Commentaires

Rédigez votre propre commentaire

Seuls les utilisateurs inscrits peuvent écrire des commentaires. Veuillez vous connecter ou vous enregistrer

Mots clés du produit

Mots clés du produit

Utilisez un espace pour séparer les mots clés. Utilisez l'apostrophe (') pour rédiger une phrase.

La Réalité

Le problème de l'eau

Custom image

L'Eau besoin essentiel avant tout les autres.
Bien que la plupart de la planète soit constitué d’eau, il n'y a que 2,7% d'eau douce dont seulement 1/4 est accessible. La situation est telle qu'aujourd'hui, 1.000 millions de personnes n'ont pas accès à l'eau potable. Les besoins durant les prochaines décennies augmenteront avec l'augmentation de la population, la croissance et le développement des pays. En 2025, la disponibilité en eau par personne diminuera de 33%. Des zones entières du monde auront des pénuries pour leurs besoins basiques et pour le développement de leur économie.La demande mondiale en eau double tous les 21 ans. D’ici 2020 le besoin en eau douce pourrait être 2 fois plus important que les ressources disponibles. En 2025, 1,8 milliards de personnes devront faire face à une pénurie d’eau intense La gestion des ressources hydriques est assurément la préoccupation majeure de ce 3ème Millénaires.

Le problème des sols

Custom image

La qualité et la quantité de sol disponible se dégrade progressivement mettant en péril, la quantité de surface nécessaire pour cultiver les céréales dont l'humanité a besoin pour se nourrir. Selon la FAO: près de 24 millions de tonnes de substrats sont perdu par an dans le monde. Si l'on considère que la formation de 2,5 cmts de substrat naturel prend 500 ans, la prise en charge de la terre est indispensable. Durant les 40 dernières années, un tiers des territoires de culture de la planète ont été abandonné, parce que l'érosion les a rendus improductifs. Par ailleurs, chaque année 20 millions d'hectares sont dégradées au point d'être inutile pour la culture, ou sont perdues à cause de l'expansion des villes. La dégradation des sols, entre autres raisons contribue à la désertification, car 6 millions d'hectare se désertifient durant cette même période. Certain degré de désertification a été décelé dans 30% des terres irriguées, dans 47% des sols agricoles avec l'irrigation pluviale et dans 73% des territoires de pâturage.

Le problème de la surpopulation

Custom image

La population mondiale augmente. Chaque jour il y a 353 015 naissances dans le monde, soit 128,85 millions par an.Concentrée dans les villes, générant avec elle des problèmes de nature diverse, entre autres celui de l'alimentation, celui de l'eau et en général, tous ceux qui font que la demande de ressources naturelles et d'énergie augmente considérablement. En 2050, la population dépassera les 9.000 millions de personnes. La plus grande croissance aura lieu en Afrique et en Inde. L'Afrique a triplé sa population depuis 1960 et, en 2050 l'Afrique va tripler la population européenne. Durant même période, l'Asie et l'Amérique du Sud ont doublé leurs populations

Le problème de l'alimentation

Custom image

Le Monde a besoin d'aliments, et il en a besoin maintenant.20% de la population est sous-alimentée, ce qui signifie que : Quotidiennement 800 millions de personnes ne mangent pas à leur faim. Parmi eux, les enfants sont les plus vulnérables, 200 millions d'entre eux ont un poids en dessous de celui requis. Mais le Monde a aussi besoin d'aliments, si l'on considère l'augmentation de la population, comme nous venons de voir.Le fait est que la planète a déjà un sol en déficit de production. En 2008, la consommation mondiale a été alimentée grâce aux stocks existants. Cette augmentation ajouté à la consommation de biodiesel font que la demande augmente et que les des prix s'envolent.

ALARME ONU

La faim dans le monde, ce meurtre collectif qui se déroule dans une normalité glacée, de la destruction par la faim de millions d’êtres humains est le scandale numéro 1 de notre temps.Toute les 5 secondes, 1 enfant de moins de 10 ans meurt de faim, 37 000 personnes par jours, près de 1 milliard d’êtres humains sont mutilés, invalidés par la sous-alimentation permanente.

ALARME FAO

Les résultats du sommet de la FAO sont extrêmement décevants. L’analyse de la situation est très claire. Si nous n’utilisons pas TOUS les moyens technologiques à notre disposition, pour augmenter le volume de la production agricole mondiale, alors nous nous dirigeons vers une catastrophe majeure.

LA SOIF DU MONDE

Après HOME et la série Vu du Ciel, le film documentaire de 90 minutes LA SOIF DU MONDE de Yann Arthus-Bertrand, réalisé par Thierry Piantanida et Baptiste Rouget-Luchaire propose un nouveau voyage autour de la terre.

VERS UN CRASH ALIMENTAIRE

Pour produire 1 kilo de céréales quel que soit la céréale il faut une tonne d’eau! Pour produire 1 kilo de poulet il faut 4 kilos de céréales donc 4000 litres d’eau Pour 1 kilo de porc il faut 6000 litres d’eau Pour 1 kilo de bœuf plus de 12000 litres d’eau 

 

Questions Fréquement Posées sur la Pluie Solide®

Pas encore de questions pour ce produit

BackTop